Quelle est l’importance de la vente en viager pour les retraités ?

Conformément aux dispositions du Code civil de l’article 1968 à 1983, le viager se définit comme un contrat aléatoire. En effet, l’issue de ce dernier se base particulièrement sur un aléa, la durée de vie du vendeur. Lorsque la durée de vie de ce dernier est inférieure à son espérance de vie estimée, il recevra moins que la valeur de son bien immobilier mis en vente et inversement.

L’amélioration de la retraite

Privilégier une vente en viager proposée par Dillan permet aux retraités de bénéficier d’une rente particulière. Il s’agit notamment d’un revenu régulier et garanti à vie conformément à la clause de privilège inclus dans le contrat de vente. Lorsque ce dernier est établi chez le notaire, les retraités optant pour ce type de vente peuvent parfaitement y inclure une clause résolutoire. Plus précisément, ils pourront récupérer leurs biens tout en conservant l’intégralité des versements effectués par l’acheteur.

A voir aussi : Soulager la sciatique avec de l'activité physique : conseils et recommandations

Grâce à une vente en viager, les retraités peuvent conserver leur pouvoir d’achat. Cela est dû au fait que les rentes sont indexées sur les données fournies par l’INSEE. Même en cas de défaillance, ils pourront financer avec sérénité une place dans une maison de retraite ou dans l’EHPAD. De plus, les rentes mensuelles perçues par les retraités peuvent leur permettre d’avoir une somme importante à disposition. Ils peuvent donc s’en servir pour financer d’autres projets beaucoup plus intéressants.

Le faible paiement en matière de taxes et de charge

En privilégiant une vente en viager, les retraités ne sont pas tenus de payer la taxe foncière. Par la même occasion, ils ne seront pas obligés de réaliser les travaux importants à moins qu’il y ait une clause contraire dans le contrat de vente. D’un autre côté, les retraités peuvent bénéficier d’un abattement fiscal allant jusqu’à 70% sur la rente taxée au titre de l’impôt sur le revenu. Toutefois, sachez que cela dépend fortement de l’âge du vendeur.

A lire également : Les initiatives et associations dédiées au bien-être des seniors au quotidien

Le capital perçu par les retraités après la signature du contrat est exonéré d’impôts. Pour bénéficier d’un tel avantage, il faut que l’habitation à mettre en vente soit considérée comme la résidence principale du vendeur. De plus, ce dernier ne se chargera pas de régler les frais, les actes notariés et aussi les dépenses liées à l’enregistrement de la transaction effectuée.

L’organisation des donations et successions

Opter pour la vente en viager peut être une solution parfaite pour régler toutes les questions liées à la succession. Les retraités qui privilégient ce système peuvent faire bénéficier à leurs proches des rentes réversibles. Cela est très bénéfique pour garantir le confort du conjoint survivant même après la mort du vendeur. Après avoir vendu son bien immobilier, le crédirentier a parfaitement le droit de faire une donation de tout ou d’une partie du capital reçu à ses héritiers sans être soumis à la fiscalité.

Les avantages supplémentaires de la vente en viager

En dehors des avantages généraux énumérés précédemment, il en existe d’autres qui sont spécifiques en fonction de la situation du vendeur.

La vente en viager libre

Les retraités qui privilégient la vente en viager libre bénéficieront d’un capital et des rentes beaucoup plus élevés. Ils ne seront pas tenus de payer des taxes ni des charges concernant le bien immobilier mis en vente. Par conséquent, les vendeurs seront épargnés par les inconvénients liés à la location. Il s’agit notamment des loyers impayés, de la recherche des locataires ou des travaux de remise en état du bâtiment. De plus, vendre son bien immobilier en viager libre reste l’une des meilleures solutions pour les retraités qui possèdent des habitations secondaires. Ils pourront parfaitement profiter des revenus répétés de la rente tout en restant propriétaires de leur résidence principale.

La vente en viager occupé

À l’instar de la vente libre, le fait de céder son bien immobilier en viager occupé permet également de bénéficier de certains avantages spécifiques. À titre illustratif, les retraités qui privilégient cette option pourront utiliser leurs biens à vie et cela n’affectera pas leurs habitudes. Bien qu’ils aient l’usufruit du bien immobilier, les retraités peuvent également en tirer des revenus tout en touchant la rente. Ils peuvent par exemple opter pour la location d’une partie ou de tout le bien immobilier afin d’engranger des revenus supplémentaires. De plus, les gros travaux, les honoraires de syndic ainsi que les taxes foncières restent à la charge de l’acheteur.