Les effets négatifs des aliments transformés

Le yaourt, le pesto, les pâtes, les croquettes de poulet, les biscuits et bien d’autres aliments ont en commun le fait d’être des aliments transformés. Comme vous pouvez le constatez, le terme « aliments transformés » renvoie à une grande variété de produits qui pourtant ne sont pas équivalents les uns des autres.

Plusieurs voix s’élèvent contre une consommation excessive de tels produits. Alors qu’est-ce qu’est en réalité un aliment transformé ? Quels sont les effets néfastes liés à la consommation de ces aliments ? Les réponses à ces questions sont présentées en détail dans cet article.

A voir aussi : Comment ralentir le vieillissement ?

Définition d’un aliment transformé

Un aliment transformé est un produit fini qui ne se présente plus sous sa forme naturelle. Pour bien appréhender la notion, on peut dire que le lait qu’on vient d’extraire d’une vache est un aliment non transformé. Mais par contre, après qu’il soit pasteurisé ou écrémé, il devient un produit transformé.

Cet exemple présente une situation simple de transformation d’un aliment. Il peut arriver que le processus de transformation soit plus accentué comme c’est le cas par exemple pour les céréales multicolores que nous avons au déjeuné.

A lire en complément : À quel âge arrive la ménopause en général ?

Donc il faut savoir qu’il existe une classification des aliments en fonction du degré de transformation subie. On aura ainsi des aliments frais ou à transformation minimale, des ingrédients culinaires et des aliments transformés.

Présentation et exemples d’aliments transformés

Il s’agit très souvent des aliments à transformation minimale auxquels on ajoute des ingrédients culinaires. Ces ajouts sont effectués pour donner un meilleur goût aux aliments ou encore pour prolonger leur conservation.

On peut considérer à ce titre que tous les aliments faits maison sont des aliments transformés. Comme aliments transformés nous pouvons citer : les noix et les graines salées ou sucrées, les poissons ou viandes fumés, les fruits, légumes et poissons en conserve, le fromage, le pain frais et les céréales simples.

Quelques aspects négatifs des aliments transformés

La composition des aliments transformés

Les aliments transformés sont riches en sucre, en sel et en matière grasse, ce qui n’est pas très bon pour la santé. L’excès de ces nutriments peut conduire les consommateurs à développer l’obésité, le diabète, l’hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires et même certains cancers.

Les effets négatifs des aliments transformés

La facilité d’accès à des aliments de faible valeur nutritive

Ce sont généralement des aliments prêts à la consommation, pas besoin de faire quoi que ce soit pour les consommer. En plus on les retrouve presque partout et à portée de main et ils coûtent relativement moins chers comparés aux produits frais à cuisiner par soi-même. Tous ces éléments mis ensemble permettent d’accroître la consommation des aliments transformés et par conséquent les risques pour la santé comme présenté plus haut.

L’abandon des compétences culinaires traditionnelles

Les recettes ont toujours été transmises des parents aux enfants de génération en génération. Avec la consommation de plus en plus poussée des aliments transformés, cette tradition tend à disparaitre. La consommation des aliments transformés affectent non seulement les valeurs traditionnelles mais bien plus les compétences culinaires.

Des produits de faible qualité ou de moyenne qualité

Dans l’industrie, c’est le prix des ingrédients qui est l’élément qui décide de tout. Des éléments substitués sont utilisés en lieu et place des ingrédients frais dans le but de faire plus de bénéfices. Par exemple l’utilisation des substances laitières à la place du lait ou encore l’utilisation des amidons modifiés.

Il est évident que la qualité des produits est reléguée au second plan par la recherche effrénée du profit. Les produits transformés ainsi obtenus vont bénéficier d’un marketing agressif pour masquer leurs insuffisances et pousser à la consommation.

Sans pour autant tirer à boulet rouge sur les aliments transformés, il est conseillé de penser à réduire leur place dans votre alimentation. En remplaçant une partie de votre alimentation en produits transformés par des repas faits maison, il se peut que votre santé se porte mieux.

Il n’est pas question de vous mettre la pression pour abandonner votre yaourt préféré ou autres collations, mais bien plus de vous emmener à vous poser les bonnes questions en matière d’alimentation. Le plus important est d’avoir une bonne santé.