Quelles sont les aides pour régler les frais d’une maison de retraite ?

Pour le bien-être des parents, il est astucieux de les mettre en maison de retraite lorsque leur âge est avancé. Les maisons de retraite sont les meilleurs endroits pour entourer confortablement une personne âgée qui a besoin d’amour et de soins. Cependant, les frais de cet établissement peuvent s’avérer coûteux. Pour les alléger, il est nécessaire d’avoir recours à une aide financière. Voici les aides pour régler les frais d’une maison de retraite.

L’aide de l’allocation personnalisée d’autonomie

Pour régler les frais d’une maison de retraite, l’une des aides dont vous pouvez bénéficier est l’allocation d’autonomie. Encore appelée l’APA, cette allocation a été initiée pour assurer les besoins essentiels de la personne âgée. Il s’agit de ceux liés à la mobilité, aux repas quotidiens, aux toilettes, etc.

A lire également : Mes parents doivent aller en maison de retraite : comment leur dire ?

L’APA couvre aussi les dépenses en maison de retraite liées aux personnes mises sous surveillance totale et celles qui souffrent d’invalidité. Pour bénéficier de cette aide, il faudra faire une demande. Cette dernière doit être adressée aux autorités départementales de la zone où se trouve la maison de retraite qui accueille le patient.

La somme allouée dépendra de la classe de mobilité à laquelle appartient le patient, des prix appliqués par la maison de retraite où il se trouve et des revenus de ce dernier. De plus, il faudra respecter certains critères pour bénéficier de cette aide.

A voir aussi : Découvrez les solutions de prise en charge à domicile adaptées aux personnes âgées

L’aide à caractère social

maison de retraite

Pour régler les frais d’une maison de retraite, vous pouvez aussi avoir recours à l’aide sociale. Cette dernière est destinée aux personnes d’un âge avancé n’ayant pas assez de revenus pour se prendre en charge. Pour en bénéficier, vous devez envoyer une demande au service d’aide sociale ou à la mairie de la zone où se trouve la maison de retraite. Certains critères sont également exigés.

L’aide des déductions fiscales

L’État a instauré l’aide des déductions fiscales pour aider les personnes internées en maison de retraite à supporter les dépenses effectuées. Les déductions fiscales sont en réalité des réductions d’impôts pour permettre au bénéficiaire de mieux supporter les dépenses en maison de retraite.

Cependant, pour bénéficier de cette réduction, il faudra que la personne concernée prenne en charge les dépenses liées au logement et à la dépendance. En l’absence de l’une de ces conditions, cette aide est improbable.

L’aide de l’APL

Vous pouvez aussi bénéficier de l’Allocation Pour le Logement (APL) en cas d’admission en maison de retraite. L’APL a été élargie aux subventions des personnes en maison de retraite. Cependant, dans ce cas, elle ne prend en compte que certains frais qui ne sont pas liés à la dépendance en maison de retraite.

Les aides des caisses de retraite complémentaire

Les caisses de retraite complémentaire peuvent aussi vous aider à régler les frais liés à une maison de retraite. Si vous êtes affilié à une telle caisse, vous pourriez recevoir des aides financières en plus de votre pension. En fonction du montant de la pension que vous percevez et du niveau d’aide qu’il vous faut, la caisse pourra prendre en charge tout ou partie des coûts associés à l’hébergement dans une maison de retraite.

Toutefois, notez que chaque caisse a ses propres règles et procédures, donc pensez à bien opter pour les options qui sont disponibles et obtenir un devis personnalisé.

Si le coût élevé d’une maison de retraite représente un véritable défi financier pour vous ou vos proches âgés, il existe donc plusieurs possibilités d’aides financières auxquelles ils peuvent prétendre. Que ce soit via l’APA, l’APL ou les différentes aides proposées par les différentes institutions sociales locales telles que le conseil départemental ou encore la sécurité sociale. Il est recommandé qu’ils envisagent toutes ces options avant de prendre leur décision quant au choix final d’une résidence selon leurs besoins spécifiques en termes médicaux mais aussi budgétaires afin que tout cela ne pèse pas trop sur leur budget déjà serré depuis bien longtemps maintenant.

Les aides des mutuelles et assurances santé complémentaires

En dehors des institutions sociales et des caisses de retraite, les mutuelles et les assurances santé complémentaires offrent aussi un certain nombre d’aides financières pour aider à régler les frais d’une maison de retraite. Selon votre contrat avec eux, ces aides peuvent prendre la forme d’un remboursement partiel ou total, en fonction du coût total de l’hébergement.

Vous devez savoir exactement quelles sont les conditions qui s’appliquent dans le cas précis où vous cherchez à bénéficier d’une aide financière pour couvrir les coûts liés aux maisons de retraite. Si vous avez déjà souscrit une assurance-vieillesse supplémentaire auprès d’un organisme privé proposant ce type de service, cela pourrait constituer une source importante d’aide financière pour vos proches âgés.

Il est recommandé que tous ceux qui souhaitent obtenir ces types d’aides commencent par se renseigner sur toutes leurs options disponibles avant de faire un choix final quant au meilleur moyen possible pour eux-mêmes ou leurs proches âgés, afin qu’ils puissent ainsi accéder aux soins dont ils ont besoin sans avoir à subir le stress financier associé aux dépenses élevées engendrées par l’hospitalisation prolongée dans une maison de retraite.