Quelle aide financière peut-on toucher pour payer sa maison de retraite ?

Intégrer une maison de retraite demeure nécessaire pour une personne en mobilité réduite après sa demande de versement de rente. Cependant, les frais à allouer à ce centre d’hébergement sont souvent élevés et donc inaccessibles à tous. C’est pour cette raison que différentes aides financières ont vu le jour. Découvrez-les ici.

L’allocation personnalisée d’autonomie

Comme aide financière pour payer sa maison de retraite se trouve l’allocation personnalisée d’autonomie encore appelée l’Apa.

A lire aussi : Comment fonctionne une résidence seniors ?

Vous bénéficiez de cette allocation sous deux conditions. La première est l’âge. Une personne demandeuse du service d’APA devrait avoir au moins 60 ans. La seconde est la perte d’autonomie de la personne concernée. Vous devez être dans une situation de demandeur d’aide à la personne pour pouvoir tirer parti de l’Apa.

Le versement de l’aide est réalisé par le conseil départemental. Ainsi, une partie ou la totalité des frais pour payer le centre d’hébergement est prise en charge par l’institut. Par ailleurs, il n’existe pas de conditions de revenus pour tirer profit de l’allocation, mais la somme allouée dépend du revenu.

A lire aussi : Quelles sont les aides pour régler les frais d’une maison de retraite ?

L’aide sociale

payer sa maison de retraite

L’aide sociale est une sorte d’assistance aux personnes qui se trouvent en incapacité de payer certaines charges d’ordre social et matériel. Celle-ci fournit donc un apport financier aux personnes à mobilité réduite pour leur intégration dans une maison de retraite.

Ainsi, si vous avez de plus de 65 ans, vous pouvez bénéficier de cette aide. Toutefois, une personne de 60 ans déclarée inapte dans ses fonctions motrices peut également tirer profit de cette aide de l’État.

De même, pour bénéficier de l’allocation, vous devez vous établir en France de manière stable et régulière. Par contre, si vous êtes un sénior non français, vous devez avoir un titre de séjour en cours de validité pour bénéficier de cela.

Les déductions fiscales et l’APL

La déduction fiscale est une sorte de réduction d’impôt dont le montant correspond aux dépenses liées à la perte d’autonomie et aux frais d’hébergement. Toutefois, si le bénéficiaire ne supporte qu’un des frais comme celui couvrant sa maison de retraite, il ne lui est pas possible d’en tirer parti. Il est donc ici utile de savoir que cette aide entre en vigueur à condition de supporter simultanément les deux frais.

Par ailleurs, l’APL est une aide financière pour payer sa maison de retraite. Il s’agit en réalité d’une sorte de subvention qui couvre les frais de logement. Deux conditions sont à remplir pour en bénéficier. La première nécessite d’être un résidant d’un foyer d’hébergement conventionné. La seconde requiert d’être en situation régulière en France.