Prêt pour la retraite? Les détails pour les personnes nées en 1969

Après une longue carrière, les travailleurs dans le secteur public et privé gagnent leur droit de retraite. Entre temps, l’année de naissance de ces derniers et les trimestres de cotisation en assurance vont déterminer l’âge légal à partir duquel ils peuvent prétendre à la retraite. Pour les personnes nées en 1969, voici les détails à connaître.

L’âge légal de départ à la retraite pour les salariés du secteur privé

L’âge légal de départ à la retraite est défini par la réforme des retraites. Toutefois, les réformes se succèdent au fil des années. Celle en vigueur, c’est-à-dire la réforme de 2010 fixe l’âge minimum légal de départ à la retraite à 62 ans contre 60 ans pour la réforme précédente. Cet âge est valable pour les travailleurs du privé.

Lire également : Les clés d'une relation épanouissante avec famille et amis pendant la retraite

Cependant, il y a une nouvelle réforme des retraites qui détermine l’âge légal pour un départ pour la retraite. Cette loi entre en vigueur le 1er septembre 2023 : la réforme Touraine. Cette dernière prévoit un rallongement de l’âge actuel de 2 ans. Ainsi, les salariés du privé gagneront leur droit de retraite à 64 ans. Tout naturellement, la durée de cotisation en assurance augmentera également.

La retraite anticipée : ce à quoi vous devez vous attendre

De façon classique, la réforme actuelle vous permet d’aller à la retraite anticipée à 60 ans à condition d’avoir commencé à travailler à 16 ans. De même, vous devez également cotiser pendant 170 semestres pour votre assurance. C’est le seul moyen de profiter d’une retraite anticipée à taux plein.

A voir aussi : Zoom sur les moyens de gérer la question de la retraite pour expatrié

La retraite à taux plein

Avec la réforme actuelle, la retraite à taux plein est envisageable lorsque vous cotisez pendant 170 semestres pour votre assurance (42 ans et 2 semestres). Si vous n’atteignez pas ce nombre de semestres, votre pension subira une décote. En effet, de votre pension, il sera déduit un montant calculé en fonction du nombre de semestres durant lesquels vous n’avez pas cotisé pour votre assurance.

Avec la prochaine réforme des retraites, la cotisation d’assurance passe à 43 ans, ce qui équivaut à 172 semestres. Vous pourrez de cette façon profiter d’une retraite à taux plein. Néanmoins, si vous n’atteignez pas le nombre de semestres requis, votre pension ne subira pas de décote si vous allez à la retraite à 67 ans.

L’âge légal de la retraite pour les fonctionnaires

retraite

Chez les fonctionnaires, l’âge légal de départ pour la retraite est aussi fixé à 62 ans par la réforme actuelle des retraites. Toutefois, la nouvelle loi qui entrera en vigueur à partir du 1er septembre 2023 s’applique également aux travailleurs du secteur public. Dans quelques mois, ceux qui sont nés en 1969 devront aller en retraite à partir de 64 ans avec un nombre de semestres différent.

L’âge pour les retraites anticipées : ce qui change

Contrairement au secteur du privé, l’âge de départ légal actuel pour la retraite anticipée est de 57 ans. Toutefois, la nouvelle réforme en cours l’allonge à 59 ans. Il faut rappeler que ces modalités s’offrent aux salariés faisant une activité classée comme « travail actif ».

Si ceux qui font un travail classé comme « super-actif » ont droit à une retraite anticipée à 52 ans, la nouvelle réforme souhaite ramener l’âge légal à 54 ans.

Ce qui change dans les semestres à cotiser pour votre assurance

La nouvelle réforme touche également la durée de la cotisation pour votre assurance. Ainsi, pour tous ceux qui sont nés à partir du 1er septembre 1966, une cotisation de 169 semestres est requise. Cependant, les semestres augmentent suivant les générations. À partir de 1968, les cotisations d’assurance augmentent d’un trimestre.

Qu’en est-il de l’âge légal des employeurs ?

En dehors des employés, les employeurs peuvent aussi prétendre à la retraite. Comme pour les salariés, il existe un âge légal de retraite pour les employeurs. Cependant, il n’est pas le même dans le secteur privé et le secteur public. De même, cet âge d’admission à la retraite ne dépend pas forcément de l’année de naissance de l’employeur.

Dans le secteur public, l’âge légal est de 67 ans. Toutefois, l’employeur peut aller au-delà de celui-ci. Lorsque ce dernier a toujours des enfants à charge à 67 ans, il peut travailler une année de plus par enfant dans une limite de 3 ans. Aussi, l’employeur ayant 3 enfants à charge à la date de son 50e anniversaire peut continuer son activité au-delà de l’âge limite.

Quant au secteur privé, l’âge légal de départ à la retraite de l’employeur, et ce, de façon automatique est de 70 ans. Toutefois, il peut aller à la retraite à 67 ans.

Les différents types de régimes de retraite disponibles pour les personnes nées en 1969

Les personnes nées en 1969 ont accès à différents types de régimes de retraite, selon leur situation professionnelle. Tout d’abord, il y a le régime général, qui s’applique aux salariés du privé et aux travailleurs indépendants. Les cotisations sont calculées en fonction des revenus professionnels annuels et les points acquis déterminent le montant de la pension versée lors du départ à la retraite.

Il existe des régimes spécifiques pour certaines professions comme celui des agriculteurs ou des artisans-commerçants. Ces régimes tiennent compte des particularités propres à chaque métier et permettent un calcul plus précis de la pension.

Certains contrats collectifs proposent aussi une complémentaire retraite sous forme d’un plan d’épargne entreprise (PEE) ou d’un plan d’épargne pour la retraite collective (PERCO). Ces plans permettent une épargne individuelle défiscalisée qui peut être abondée par l’employeur.

Les personnes ayant exercé plusieurs activités professionnelles peuvent cumuler différents droits à la retraite dans le cadre du régime Agirc-Arrco. Ce dispositif est réservé aux cadres qui ont travaillé dans plusieurs entreprises au cours de leur carrière.
Vous devez bien vous renseigner sur les différentes options disponibles afin d’optimiser votre future pension.

Comment calculer le montant de votre pension de retraite selon votre carrière professionnelle

Le montant de la pension de retraite dépend des années travaillées, du salaire annuel moyen et des régimes affiliés tout au long de sa carrière professionnelle. Vous devez bien comprendre le calcul pour anticiper le montant approximatif que l’on pourrait percevoir.

Pour le régime général, chaque année validée permet d’acquérir un certain nombre de points qui seront multipliés par la valeur du point lors du départ à la retraite. Le salaire annuel moyen correspond à la moyenne des 25 meilleures années dans les 42 dernières années si vous êtes né(e) en 19XX. Il faut savoir que les années incomplètes seront prises en compte proportionnellement.

Dans certains cas, il peut être possible d’obtenir une retraite complémentaire qui sera ajoutée à celle versée par l’Assurance retraite. Les personnes ayant cotisé aux caisses Agirc-Arrco peuvent ainsi bénéficier d’une retraite supplémentaire calculée selon les mêmes principes que pour l’Assurance retraite.

Si vous avez exercé plusieurs activités professionnelles ou été rattaché à différents régimes obligatoires, votre pension sera évaluée séparément pour chacun d’eux avant d’être cumulée dans certains cas (en fonction des réglementations spécifiques).
N’hésitez pas à utiliser un simulateur en ligne afin d’estimer au plus juste votre future pension !