Comment faire pour partir plus tôt à la retraite ?

La retraite est un moment très attendu par beaucoup de travailleurs. Pour cela, certains décident de la prendre le plus tôt possible pour profiter au maximum de leur temps libre. Mais, comment faire pour partir plus tôt à la retraite ? La réponse se trouve ici.

Financez le rachat de trimestres pour partir plus tôt à la retraite

Parmi les options pour partir plus tôt à la retraite, sachez que vous pouvez faire un rachat de trimestres. Cette solution vous donne la possibilité de limiter une décote importante qui pourrait sans doute diminuer votre pension. En effet, elle vous permet de compléter les années où vous n’avez pas cotisé les 4 trimestres. Néanmoins, vous ne pouvez pas racheter plus de 12 trimestres pour compléter les années manquantes.

A découvrir également : Comment fêter son départ à la retraite ?

Sachez que cette solution est assez onéreuse. Elle n’aura pas d’effet sur l’abattement d’impôt temporaire. Cependant, vous avez la possibilité de financer ce rachat en faisant appel à votre employeur ou grâce à vos épargnes. En effet, la société qui vous emploie peut financer la totalité ou une partie du rachat. Cela peut se faire par le biais d’une prime ou par l’utilisation du CEP (compte épargne-temps).

Partir plus tôt à la retraite : bénéficiez d’une retraite anticipée pour longue carrière

partir plus tôt à la retraite

A lire en complément : 5 conseils pour trouver la meilleure maison de retraite à Salon-de-Provence

Lorsque vous avez débuté dans le milieu professionnel étant jeune (entre 14 et 20 ans en général), vous avez la possibilité de partir plus tôt à la retraite. Mais, cela est assujetti à plusieurs conditions.

L’âge officiel de la retraite étant à 62 ans, les individus bénéficiant de la retraite anticipée pour carrière longue peuvent la demander entre 58 et 61 ans. Cette solution existe dans tous les régimes de base comme les régimes complémentaires.

Pour profiter d’une retraite pareille, vous devez non seulement commencer le travail avant vos 20 ans, mais remplir aussi les conditions liées à la cotisation et à la durée d’assurance. Toutefois, ces conditions changent en fonction des situations.

Le compte pénibilité : une alternative pour partir plus tôt à la retraite

Lorsque vous vous retrouvez exposé par votre environnement à des facteurs de pénibilité, votre employeur est obligé de déclarer cela à la CNAV (caisse nationale d’assurance vieillesse). Les facteurs de pénibilité sont entre autres :

  • le travail pendant la nuit,
  • le travail d’équipes changeantes,
  • les activités exercées dans un secteur hyperbare,
  • les températures extrêmes,
  • le bruit.

Cela vous permet d’engranger des points sur le compte pro de prévention (C2P). Ces points vous permettront de partir plus tôt à la retraite. En effet, pour chaque 10 points accumulés, vous obtenez un trimestre. Ces trimestres permettront d’augmenter la durée d’assurance.

Optez pour un plan d’épargne retraite pour partir plus tôt à la retraite

Optez pour un plan d’épargne retraite (PER) si vous voulez partir plus tôt à la retraite. Le PER est une solution qui permet de constituer une épargne destinée à financer votre départ en retraite. Il existe deux types de plans : le PER individuel et le PER entreprise.

Le PER individuel est ouvert à tous les travailleurs non-salariés et aux salariés n’ayant pas accès à un dispositif collectif d’épargne-retraite dans leur entreprise. Les sommes versées sur ce plan sont déductibles du revenu imposable, dans la limite des plafonds prévus par la loi.

Quant au PER entreprise, il s’adresse aux salariés des entreprises qui ont mis en place un dispositif collectif d’épargne-retraite. Ce dernier peut être alimenté par les cotisations patronales, les versements volontaires des salariés et éventuellement par l’intéressement ou la participation de l’entreprise.

Ces plans bénéficient d’un traitement fiscal avantageux : les sommes investies ne sont pas soumises à l’impôt sur le revenu ni aux prélèvements sociaux lorsqu’elles sont placées sur le compte épargne-retraite avant vos 62 ans révolus.

Depuis 2020, vous avez aussi la possibilité de sortir votre argent sous forme de capital au moment du départ en retraite. Toutefois, cette option doit être choisie dès l’adhésion au contrat car elle est irréversible.

Il existe plusieurs solutions pour partir plus tôt à la retraite notamment grâce au compte pénibilité et au plan d’épargne retraite. Il faut bien se renseigner sur les conditions d’application de ces dispositifs et sur leur rentabilité avant de faire un choix. N’hésitez pas à demander conseil à un expert en la matière pour vous aider à prendre une décision éclairée.

Évaluez les avantages et les inconvénients de la retraite progressive pour partir plus tôt à la retraite

La retraite progressive est une solution pour ceux qui souhaitent partir progressivement à la retraite tout en continuant leur activité professionnelle. Cette option permet de travailler à temps partiel tout en bénéficiant d’une partie de votre pension de retraite.

Concrètement, vous travaillez moins mais vous touchez aussi une rémunération partielle, ainsi qu’une fraction de votre pension de retraite. Si cette formule peut être avantageuse pour certains salariés, il faut souligner que la retraite progressive permet aux seniors de continuer leur carrière plus longtemps sans subir une perte brutale du pouvoir d’achat liée au passage à la retraite. Elle offre aussi un temps partiel aménagé, ce qui peut être intéressant si le salarié souhaite préserver sa santé ou concilier vie professionnelle et vie personnelle.

Côté inconvénients, sachez que la rémunération partielle entraînera fatalement une baisse significative des revenus mensuels par rapport à un emploi à temps plein. Certain(e)s employeurs n’appréciant pas toujours cette formule peuvent refuser l’accord signifié par l’employeur lorsqu’il est sollicité pour entamer cette démarche.

Aussi faut-il bien voir que chaque statut professionnel a ses propres règles : celles-ci diffèrent donc selon que vous soyez dans le public ou dans le privé. D’autre part, notez aussi qu’il existe des différenciations selon les régimes de retraite. Il est donc judicieux de se renseigner sur les conditions d’application et le montant des allocations avant de prendre une décision.

Si la retraite progressive offre l’avantage de partir progressivement à la retraite, il faut demander conseil auprès des organismes spécialisés pour faire un choix éclairé et adapté à votre situation professionnelle.